Ficam
Rss

24 Organisations professionnelles du Cinéma et de l’audiovisuel appellent un PLAN DE SECOURS EN FAVEUR DES INDUSTRIES TECHNIQUES

Cette mobilisation historique révèle l’inquiétude majeure de tous les acteurs de l’Industrie cinématographique et audiovisuelle de voir disparaître un savoir-faire et une filière sans laquelle l’indépendance et la diversité de la production nationale serait irrémédiablement remise en cause.
Confrontées simultanément - dans un contexte de crise économique - à une baisse de 47% du nombre de journées de tournage audiovisuel due à l’érosion de leur financement, à un effondrement de 37% du financement des longs métrages, à la décroissance du tirage des copies de films en photochimique et enfin à l’accélération spectaculaire des mutations technologiques, la filière technique nationale doit trouver d’urgence le soutien des Pouvoirs publics pour financer la restructuration qu’oblige cette conjonction exceptionnelle d’évènements.
En l’absence d’un dispositif de secours immédiat et de réelles mesures de soutien adaptées aux circonstances exceptionnelles qu’évoque cette lettre à Frédéric MITTERRAND, le scénario le plus optimiste amènerait à très court terme la filière technique et ses 180 entreprises à un niveau de concentration incompatible avec l’esprit d’indépendance qui fait la force de la production nationale.