Ficam
Rss

La Ficam, le Spi et le Sedpa réfléchissent ensemble à la dématérialisation des archives

L’ensemble de la filière est en effet plongé au coeur d’une évolution majeure, qui entraîne une mutation sans précédent des métiers et des pratiques en matière de conservation et de gestion du patrimoine audiovisuel. La dématérialisation des archives nous impose aujourd’hui de repenser les modèles de gestion des droits d’archives et de relever un véritable défi technologique collectif. Et, on appelle l’ensemble des intervenants de la filière à s’associer à cette initiative.

La dématérialisation des archives et leur valorisation : un défi économique
Le groupe de travail du Spi, Sedpa, Ficam estime que les coûts des archives devraient être adaptés aux coûts de production, que les droits devraient être libérés lorsqu’ils sont cédés aux producteurs et que la durée d’exploitation des archives devrait être allongée. Il s’agit de créer un modèle économique plus favorable aux ayants-droits et pour cela à se doter d’un outil collectif de remontée des informations de collecte des droits patrimoniaux sur les différentes plateformes de commercialisation des archives et de diffusion en VàD.

Un archivage proche techniquement de la qualité de l’oeuvre d’origine
Les choix d’encodage des plateformes de VàD et d’archives en ligne sont liés à leurs impératifs propres d’exploitation souvent en-deçà de la qualité de l’oeuvre originale. Certains choix relèvent de formats d’encodage et de description propriétaires. Aussi, il devient impératif que la filière audiovisuelle et cinématographique dans son ensemble définisse des formats d’archivage des oeuvres documentaires qui rendent pérenne l’exploitation de l’oeuvre sur n’importe quelle plateforme de diffusion présente ou à venir. Dans ce cadre, le Spi et le Sedpa crée un groupe de travail avec la Ficam visant à proposer une recommandation technique qui définira des profils de « Numérisation » et de « Masterisation » de qualité.

Pérenniser les archives numériques via des recommandations techniques
Le SPI, le Sedpa et la Ficam crée un groupe de travail en vue de définir des recommandations techniques communes concernant les supports et formats d’archivage des documentaires. L’objectif est d’assurer un maximum d’interopérabilité entre les plateformes d’archivage numérique, ainsi qu’une pérennité des oeuvres lorsqu’elles seront ré-exploitées et vraisemblablement restaurées bien des années après leur première diffusion.

Sedpa : Diane de Saint-Mathieu au 06 50 81 32 81

Spi : Juliette Prissard au 01 44 70 70 44

Ficam : Hervé de Chateauneuf au 01 45 05 72 55