Ficam
Rss

La Ficam souscrit au plan Etat FUP dit « anti-crise »

La Ficam, par l’intermédiaire de l’Afdas, a souscrit en juin 2009 au plan Etat FUP dit « anti-crise ». Celui-ci a permis à plusieurs dizaines d’entreprises de notre branche professionnelle de faire bénéficier à leurs salariés de formations, sous la forme de périodes de professionnalisation, à un moment où l’activité économique est incertaine. Jouant un rôle d’amortisseur social, la formation professionnelle, outre l’intérêt financier qu’elle peut revêtir, est surtout une magnifique occasion de préparer la reprise économique avec des équipes plus performantes et mobilisées.
Après une première période d’application allant jusqu’en décembre dernier, Laurent Wauquiez, ministre de l’emploi, Francis Da Costa et Djamal Teskouk, président et vice président du FUP, ont décidé de prolonger cette action et de l’étendre à de nouvelles catégories de salariés.
Prorogation de l’action :
L’accord est prorogé jusqu’au 31 mai 2010. Les actions de formation devront être programmées avant cette date et devront se terminer avant le 30 septembre 2010.
Public éligible :
Les salariés, pour pouvoir bénéficier des formations cofinancées, devaient être d’un niveau initial équivalent au niveau V (CAP – BEP). Cette restriction n’est pas fondamentalement favorable à notre secteur, où le niveau d’étude est en moyenne plus élevé. Depuis le 1er janvier dernier, l’action est étendue aux salariés du niveau IV (Bac et assimilé). De plus, nous sommes dans l’attente d’une circulaire d’application qui pourrait nous permettre de former sur ce dispositif de façon exceptionnelle des salariés du niveau III (BTS DUT).
Prise en charge des rémunérations :
Outre les coûts pédagogiques pris en charge sur l’enveloppe de cette action et sur les fonds paritaires gérés par notre OPCA, l’Afdas, l’employeur peut aussi, sous condition, obtenir une prise en charge des coûts des salaires et charges dans la limite de 25 euros de l’heure.
Deux cas d’ouverture, la période de professionnalisation permet :

- de valider un diplôme ou un titre professionnel (titre de convention collective, RNCP ou CQP)

- de suivre une formation de plus de 455 heures (soit 3 mois de formation) pour un salarié placé dans un risque de perte d’employabilité à moyen terme.
Cette dernière possibilité est réservée aux seules entreprises de notre champ professionnel et qu’elle constitue un demande spéciale de votre syndicat.

Contacts opérationnels :
Pour plus de précisions, l’équipe de conseillers Afdas animée par Valérie Schaekowiez est à votre disposition au 01 44 78 36 71
De plus, nous vous rappelons que l’Afdas organise une série de réunion d’information sur la réforme de la formation professionnelle (5, 10, 16, 23 février et 2 mars de 9h30 à 12h30 au siège de l’Afdas, 3 rue au Maire, Paris 3ème).
Pour s’inscrire, veuillez contacter Mme Malik par mail :
a.malik@afdas.com