Ficam
Rss

AMORCE D’UN RECUL DES DELOCALISATIONS // BAISSE DE 18% DES BUDGETS DE LONGS METRAGES

COMMUNIQUE DE PRESSE FICAM Jeudi 25 avril 2013

Observatoire Longs Métrages - 1er trimestre 2013

AMORCE D’UN RECUL DES DELOCALISATIONS // BAISSE DE 18% DES BUDGETS DE LONGS METRAGES*

L’Observatoire « Métiers et Marchés » de la Ficam recense auprès des Industries techniques les productions de films de long métrage (FIF) dont le premier jour de tournage est constaté et déclaré par ses adhérents entre le 1er janvier et le 31 mars de l’année civile. Des différences peuvent apparaître avec les données officielles du CNC qui prennent en compte les films ayant obtenu leur Agrément de Production ou des Investissements dans chaque année civile.

Amorce d’un recul du taux de délocalisation des FIF

Le taux de délocalisation est à 34% au 1er trimestre 2013 contre 43% au 1er trimestre 2012, les producteurs anticipant la mise en œuvre de la réforme du Crédit d’impôt Cinéma et sa rétroactivité au 1er janvier 2013.

Compte-tenu de ce contexte, la Ficam se félicite de l’adoption à l’Assemblée Nationale, en fin d’année 2012, des mesures tant attendues par sa filière et des milliers d’intermittents en faveur de la réforme des Crédits d’impôt (Cinéma, Audiovisuel, International), mais est toujours en attente de la validation définitive de la Commission européenne. Celle-ci permettra, nous le souhaitons, l’accélération de la relocalisation de la Production nationale, dans la continuité de ce 1er trimestre.

Augmentation du nombre de films de fiction et légère hausse du nombre de semaines de tournage (+2%), hors documentaire et animation // Baisse des montants investis

38 Films de Longs métrages d’initiative française ont été tournés au 1er trimestre 2013 contre 41 en 2012, dont 33 films de fiction et 5 documentaires.

Les 33 Longs métrages de fiction ont généré 244 semaines de tournage au 1er trimestre 2013 contre 240 en 2012, soit une hausse de 2%. Le nombre de semaines de tournage en France (+19%) suit une évolution opposée au nombre de semaines de tournage à l’étranger (-21%).

*Les montants investis pour les films mis en production au 1er trimestre 2013 sont en stagnation par rapport à 2012. Mais, en mettant de côté le projet Supercondriaque de Dany Boon, au budget (de loin) le plus élevé du trimestre, nous constatons une baisse de 18% des budgets comparé au 1er trimestre 2012. Alors que les films inférieurs à 4 M€ augmentent de 25%, nous constatons dans le même temps une baisse du nombre de films situés entre 4 et 7M € de budget. Cette évolution inquiète les Industries techniques, d’autant plus que les films à gros budgets sont beaucoup plus sujets à la délocalisation.

Contact Stéphane Bedin Responsable Marketing & Communication 01 45 05 72 49 stephane.bedin@ficam.fr