Ficam
Rss

BAROMETRE LONG METRAGE - 1ER SEMESTRE 2014

Précisions méthodologiques à propos des chiffres CNC / FICAM

L’Observatoire « Métiers et Marchés » de la Ficam recense auprès des Industries techniques les productions de films de long métrage (FIF) dont le premier jour de tournage est constaté et déclaré par ses adhérents entre le 1er janvier et le 30 juin de l’année civile. Des différences peuvent apparaître avec les dernières données officielles du CNC sur le 1er semestre qui prennent en compte les films d’initiative française ayant obtenu leur Agrément des Investissements ou un agrément de production direct dans la période. Nous tenons à préciser ici que, dans sa dernière communication, le CNC a pris en compte l’ensemble des FIF (fictions, documentaires et films d’animation) dans ses résultats en volume et en valeur, atténuant mécaniquement du même coup la dégradation observée par la Ficam pour les films de fiction.

Violent décrochage des films de fiction de plus de 4 M€ La Ficam s’alarme de la disparition des films les mieux financés (-63% pour les films compris entre 4 et 10 M€ de budget – disparition des budgets compris entre 4 et 5M€) qui engendre une perte de valeur de 38% pour les industries techniques. Alors que le nombre de semaines de tournage augmente de 8% pour les films inférieurs à 4 M€ entre le 1er semestre 2013 et le 1er semestre 2014, il baisse de 46% pour les films supérieurs à 4M€. Comme mentionné lors du 1er trimestre, cette tendance inquiétante semble être une conséquence directe des difficultés rencontrées par les distributeurs qui ne peuvent plus nourrir les budgets des films via les Minimums Garantis (MG), ainsi que de l’extension de la convention collective du cinéma. Ce violent décrochage des films d’un budget supérieur démontre de façon spectaculaire l’urgence de rehausser au même niveau (30%) le taux de dépense éligible du Crédit d’impôt Cinéma pour tout type de budget.

Le Crédit d’impôt Cinéma fait à nouveau reculer la délocalisation des films de long métrage Grâce aux nouveaux aménagements apportés en 2013 au Crédit d’impôt Cinéma, la délocalisation recule à 19% en 2014 contre 25% en 2013, soit le taux le moins élevé mesuré depuis 2006 sur un semestre. La baisse du nombre de semaines de tournage est plus sensible à l’étranger (-41%).

Menaces sur les perspectives budgétaires du CNC Alors que les premières mesures engagées par le CNC à la suite des Assises du Cinéma sont encourageantes afin de renforcer et d’adapter au mieux les processus de financement, la Ficam s’inquiète des menaces pesant sur les perspectives budgétaires du CNC et dans un tel contexte du risque d’une nouvelle ponction à hauteur de 150 M€ menaçant d’anéantir les bonnes initiatives menées jusqu’à aujourd’hui…

Thierry de Segonzac Président (01 49 17 60 06)

Stéphane Bedin Délégué Général Adjoint (01 45 05 72 49)