Ficam
Rss

Repli de 19% des investissements en longs métrages (FIF)

La Production de Longs métrages en baisse de 3% 38 Films de Longs métrages ont été produits au 1er trimestre 2010 contre 39 en 2009 et 35 en 2008, dont 34 films de fiction, 2 Documentaires et 2 films d’animation.
Les Investissements estimés en Longs métrages de nouveau en baisse de 19% en 2010 après un repli de 23% en 2008-2009 Selon les estimations budgétaires directement recueillies par les Prestataires techniques auprès des Producteurs, les investissements reculeraient de 273 millions d’euros au 1er trimestre 2009 à 222 millions au 1er trimestre 2010. Ce recul peut s’expliquer par la baisse des projets supérieurs à 7 millions d’euros et plus généralement par le doublement des films à petits budgets (inférieurs à 1 million d’euros). La part des dépenses techniques représentent 10,3% des investissements du 1er trimestre 2010 contre 11,7% au 1er trimestre 2009.
Le nombre de semaines de tournage en baisse de 25% Les 34 Longs métrages de fiction ont engendré 264 semaines de tournage au 1er trimestre 2010 contre 350 en 2009. Cette baisse s’explique par la réduction de la durée des tournages (-23%) due aux contractions budgétaires.
Le support de tournage 35mm reste majoritaire malgré l’accélération du numérique Le support de tournage film 35mm reste le format majoritaire bien qu’en baisse puisque 57% des projets sont tournés sur ce support au 1er trimestre 2010 contre 66% au 1er trimestre 2009 et 70% au 1er trimestre 2008. On assiste à une confirmation de la percée des caméras numériques « data » (26% des projets au 1er trimestre 2010), au détriment de la HD et du 35mm. 65% des films tournés en HD disposent d’un budget inférieur à 4M d’euros. Le choix de la HD est principalement lié à des considérations économiques. Ainsi, 75% des films bénéficiant d’un budget supérieur à 4M d’euros sont tournés en 35mm.
De manière globale, la postproduction numérique représente 87% des postproductions au 1er trimestre 2010. L’accélération technologique qui, après son passage au numérique, se tourne désormais vers la « post production data (2K,4K) » (63% de la post production), ajoutée à la baisse des budgets, n’ont pas permis d’obtenir le retour espéré à la hauteur des investissements consentis.
Baromètre Longs métrages 1er trimestre 2010