Ficam
Rss

LE CINEMA NUMERIQUE : OPPORTUNITE / MENACE (COMMUNIQUE DE LA FICAM)


Elle rend publique aujourd’hui la résolution suivante :

« La commission LEVRIER a permis de mieux définir les rapports économiques entre distributeurs et exploitants et d’évaluer l’impact économique lié au basculement inévitable vers un mode de projection numérique dans les salles de cinéma.

Le CNC déclare prendre en compte ces évaluations pour mieux définir son périmètre d’intervention et exercer sa mission de régulateur afin de préserver un juste équilibre entre chacune des filières cinématographiques concernées.

Les industries techniques, au-delà de leur rôle intrinsèque d’anticipation, se sont toujours adaptées aux nouveautés technologiques en prenant soin de répondre au mieux aux forces du marché et à l’appétence du public cinématographique. Nul ne peut contester le dynamisme de nos professions qui, s’il se manifeste parfois dans une franche exaltation, a toujours garanti aux différents acteurs de la chaîne de la création cinématographique une réponse adaptée et réaliste.

Pour la première fois, nos métiers vont vivre une mutation qu’il convient désormais de qualifier de révolution technologique.
Pour la première fois de notre histoire une innovation entrainera des destructions majeures de richesses et d’emplois qui ne pourront être compensées à l’intérieur du périmètre économiques des industries techniques.

En effet, les départements de tirage de copie des laboratoires, les sociétés de transports et de stockage des copies d’exploitation, les fabricants de pellicule ainsi que les entreprises de sous-titrage par gravure laser verront disparaître la quasi totalité de leurs activités.

D’autres richesses naîtront de nouveaux métiers, très éloignés de notre périmètre d’intervention traditionnel. Avec l’émergence de la projection numérique, les grands équilibres économiques seront donc bousculés et les contributeurs d’hier au soutien à la production indépendante nationale ne seront plus là demain. Tous seront à reconstruire.

Les Industries Techniques entendent alerter l’ensemble de la profession et le C.N.C. sur les risques majeurs qu’induit cette mutation inévitable afin qu’ils soient pris en compte dans toutes leurs portées.

La FICAM publiera au mois de Septembre prochain un « livre blanc » sur les menaces que fait surgir une opportunité irréversible, et bien au-delà de la filière technique, sur le cinéma français tout entier.

Contact : Hervé CHATEAUNEUF – Délégué Général – herve.chateauneuf@ficam.fr