Ficam
Rss

Bilan du CNC de la production cinématographique en 2009

Le CNC vient de dévoiler son bilan statistique des films agréés du 1er janvier au 31 décembre 2009.
Le CNC constate une baisse du nombre de films d’initiative française de 7% entre 2008 et 2009 (182 films en 2009 contre 196 en 2008). Nous avons 4 films de fiction, 5 films d’animation et 5 films documentaires en moins par rapport à 2008. De même, la baisse du nombre de jours de tournage est estimée à 11% (5 892 jours en 2009 contre 6 635 jours en 2008).
En ce qui concerne les investissements des films d’initiative française, la baisse est estimée à 26% (927,48 M € en 2009 contre 1 259,20 M € en 2008). La perte est estimée à 332 M €. Nous retrouvons le niveau d’investissement de 2005 pour un nombre de films équivalent.
Soulignons la prise de risque plus importante prise par les producteurs puisque l’apport des producteurs français dans le financement des FIF passe de 26,7% en 2008 à 28,8% en 2009.
Le nombre de films dont le devis est compris entre 1 M € et 2 M € passe de 23 en 2008 à 36 en 2009. Il était de 29 en 2007.
Les premiers et les deuxièmes films représentent plus de 60% de la production en 2009.
Le CNC propose également une analyse détaillée des coûts techniques.
En 2009, les dépenses techniques baissent de 11%, soit une perte de 13 M €.
43,1% des dépenses en moyens techniques sont affectés à la postproduction des films (43,9% en 2008). Cette part est en réalité supérieure si l’on inclut les effets spéciaux et autres travaux numériques. Les autres dépenses en moyens techniques se répartissent essentiellement entre le matériel de prise de vues (15,5% en 2009, 15,4% en 2008) et les coûts d’éclairage (15,6% en 2009, 12,7% en 2008).
En 2009, en raison de l’absence de films à gros budgets, les moyens techniques ne captent que 8,6% des coûts totaux des films de fiction (9,8% en 2008), soit la part la plus faible des sept années étudiées. Les films dont le coût est supérieur à 15 M € consacrent en moyenne 8,2% de leurs dépenses aux moyens techniques (contre 11,9% en 2008).
12,1% des dépenses techniques sont réalisées à l’étranger en 2009. Il s’agit d’une augmentation de 40% par rapport à 2008 mais nous retrouvons le même niveau qu’en 2007.