Ficam
Rss

Observatoire Métiers Marchés : analyse de la production longs métrages 2007

Hausse des tournages à l’étranger

La production de Longs Métrages d’Initiative Française est en hausse et atteint 161 tournages en 2007 (+6% par rapport à 2006)*. L’ensemble de ces projets tournés en 2007 représente 1322 semaines de tournage, dont 1026 sur le territoire français.
Cette hausse du volume de la production s’accompagne d’une hausse de la délocalisation des tournages ; celle-ci augmente de 5 points et représente désormais 22% des tournages (contre 17% en 2006). Cette augmentation s’explique par la hausse des coproductions et des contraintes artistiques (« Un barrage contre le pacifique », « Inju »). Il reste cependant des projets qui se délocalisent pour des raisons économiques (attractivité fiscale de certains territoires, exemple « Faubourg 36 » en Tchéquie). Parallèlement, l’Observatoire Métiers Marchés constate une baisse des tournages de longs métrages américains cette année.
Ce constat renforce le besoin d’un crédit d’impôt international attirant les tournages et la postproduction en France.

Maintien du support film pour les tournages

Le support de tournage film pour les Longs Métrages de fiction d’Initiative Française est largement majoritaire en 2007 (79 % des projets tournés en 35mm et en 16mm) ; le support vidéo (HD à 88%) poursuit sa lente progression pour atteindre aujourd’hui 21% des tournages (contre 16% en 2006). Ramenée en semaines de tournages, l’augmentation du tournage vidéo n’est que de trois points entre 2007 et 2006, probablement en raison de l’importance des projets plus courts en tournage vidéo.

Augmentation de la postproduction numérique

La postproduction numérique (hors montage) des Longs Métrages de fiction d’initiative française augmente de 9 points et représente 48% des postproductions faites en France en 2007. On notera que la postproduction 2K ne représente encore qu’à peine 20% de ces postproductions numériques. Lorsque les tournages sont effectués sur support film 16mm la postproduction devient majoritairement numérique (58%) – pour traiter le gonflage 16/35 – alors que les projets tournés en 35mm, sont toujours post-produits en traditionnel à 64% en 2007. Les tournages vidéo engendrent bien évidemment des postproductions numériques majoritairement HD.

Hausse des Effets Visuels

On observe une hausse des effets visuels recensés sur les différents projets, 52 projets étant concernés en 2007, contre 43 en 2006. Lorsque le projet est d’initiative française, on constate que les effets visuels sont rarement délocalisés si la postproduction est effectuée en France, sauf dans le cas des sous-traitances éventuelles.
Le chiffre d’affaires des effets visuels, en augmentation depuis 2003 (+30%), atteint 33 millions d’euros en 2007.

* Le CNC recense 186 films d’initiative française, qui comprennent également les longs métrages d’animation et films documentaires.